Voyage

Césarienne, Haifa et Acre

Pin
Send
Share
Send


Nisan 12 de 5773. Il y a des jours si intenses qu'il est compliqué de savoir comment commencer (et même de ne pas chercher un diplôme). Aujourd'hui, notre petite Suzuki Splash a été une machine à remonter le temps qui nous a fait passer de la césarienne romaine à l'époque de l'Acre de la Croix, en passant par le centre du monde de Haïfa, le bahaisme, le long de la côte nord d'un pays qui commence à tomber amoureux (et nous n'avons même pas commencé). C'est parti ...

Il n'était même pas 6h30 du matin lorsqu'une valise était à la main, après être passée par une douche posée sur la tasse des toilettes (lol), nous nous dirigeons vers le nord. Les routes sont bien meilleures que ce que nous avions imaginé, et la conduite devient relativement simple et plus facile maintenant que Tel Aviv est complètement endormi.


 

Le GPS se comporte et nous retrouvons rapidement notre chemin vers notre destination (bien que parfois cela devienne fou ou nous ne trouvons aucune rue car elle est écrite légèrement différemment - Césarée est vraiment Césarée, par exemple - Elles font environ 60 km (environ 50 minutes). entre lesquels nous sommes orientés).

La Césarée d'Hérode le Grand

Le passé JOUR 1 de ce voyage en Israël et en Palestine nous avions quitté l'histoire avec les Romains en Terre Sainte à l'époque de Christ. Là nous allons continuer aujourd'hui. Naturellement, Jésus-Christ est né en l'an 0 de notre calendrier, très différent du juif, de l'islam, du bouddhiste ou du chinois et a vécu à l'époque romaine dominant cette région de la Terre Sainte. Judée ou Canaan, était occupée à l'époque de Jésus par l'empire romain. Divisé en quatre provinces, Galilée, Samarie, Judée et Pérée, Israël vivait en pleine effervescence politique dans un lieu d’occupation où zélotes, Esséniens, Sadducéens et Pharisiens, héritiers du judaïsme, commencèrent avec Abraham et son petit-fils Jacob, dont les douze fils fondèrent le douze tribus d'Israël que nous avons vu JOUR 1 voyage. Et qui a gouverné depuis 47 av. ce territoire romain?

Il sera 8'00 quand nous entrerons dans le Complexe archéologique de Cesarea aussi appelé Césarée maritime ou Césarée palestinienne (76 ILS avec carte d'étudiant Paula)

Paula, Hérode vous ressemble-t-il? Hérode le Grand, bien que descendant des Edomites, eut une pensée et une éducation grecques et obtint bientôt la confiance des Romains pour vaincre les Asmonéens. Il fut nommé procureur. En 40 av. il serait nommé roi de Judée jusqu'à sa mort en 4 av. Son fils Hérode Antipas, connu pour avoir tué Jean-Baptiste, a poursuivi l'œuvre de son père et a fondé la ville de Tibériade, entre autres. Et pourquoi sommes-nous intéressés à suivre l'histoire commencée l'autre jour à ce stade? Parce que Césarée a été construite par Hérode en l'honneur de l'empereur romain César Augusto. Aujourd'hui, il s'agit d'une petite enclave de valeur archéologique déclarée parc national. Il conserve les ruines romaines, byzantines et croisées; Il possède également un aqueduc romain et un amphithéâtre. C'est précisément cette région, plus au sud, par laquelle nous avons commencé.


L’amphithéâtre nous rappelle beaucoup d’autres d’origine romaine que nous avions vus auparavant Tarragone ou le Jerash de l'Est Pompéi ou que photogénique Palmyre de roches jaune pâle ou même ceux de Basalte noir de Bosra, bien qu’ici il manque toute la partie de la scène, éparpillée sur des milliers de cailloux dans l’esplanade arrière.


 

Marchant à la périphérie, nous trouvons également les restes de ce qui était le Palais de corail, où il ne reste presque aucune trace, tout comme le L'hypodrome. Cette zone est maintenant envahie par la mer et, bien qu’elle communique avec l’autre partie du complexe, nous avons décidé de prendre la voiture et de la déplacer sur l’autre parking pour «notre sécurité».


 

L’entrée par la porte de la croix et en laissant de côté les restes du Dais Templeet nous donne une idée du fait que cette région est beaucoup plus restaurée et même touristique "surexploitée", bien qu’aujourd’hui une âme ne soit pas encore apparue et que nous soyons l’un des rares voyageurs à s’y rendre.


 

La césarienne, après sa création et sa première domination romaine, s'est développée particulièrement entre les S.II et S.III, devenant l'une des plus importantes de la région orientale, devenant connue comme la "métropole de la province de Syrie, Palestine". Il a également eu une importance particulière dans la conversion chrétienne de certains dignitaires romains tels que Corneille. Même à partir d'ici, Pablo ferait son voyage à travers la Méditerranée, mais pas dans des jours comme aujourd'hui, haha ​​...


Bien que ce soit le plus important de l’ère byzantine, entouré d’un environnement mur 2,5 km de long, qui protégeaient les quartiers résidentiels de la ville. Bien que ce soit la croisade ultérieure que nous voyons sortir des murs de cette partie de l'enceinte, quel proxénète.


 

Et les Arabes sont arrivés, et il est tombé en 639 et son importance ainsi que sa population ont diminué, mais les croisades ont retrouvé leur importance pour entrer dans une phase de guerres jusqu'à finalement tomber entre les mains du sultan mamelouk Baybars, qui imitait son "travail" dans d'autres régions. , a dévasté la plupart des fortifications, comme l'exemple de Quartier des artistes (ou ce qu'il reste de lui)


 

Et voici notre visite (presque seule) et rappelant hier et bonnes coutumes, nous allons coller un autre festin du petit déjeuner (110 ILS) dans un autre lieu privilégié (déjeuners et dîners nous les rendons très légers). Ouais hier c'était avec la vue de Jaffa en arrière plan, ce sera aujourd’hui à la digue de protection dans un petit restaurant avec une grande fenêtre attachée à la Mosquée bosniaque. !! une joie !! Droit Paula?


 

45 km (et environ 40 minutes) nous séparent de notre prochaine destination, Haïfa, alors nous n'y pensons pas trop et nous y allons…

Haïfa, le centre mondial du bahaisme

Nous sommes à Haïfa, troisième ville la plus importante et l'une des plus belles d'Israël, et bien qu’elle ait beaucoup de choses à voir (le plus grand port du pays, une plage animée, ...), ce qui nous a amenés ici, c’est qu’elle abrite le Centre mondial de la religion Bahai. De plus, Haïfa est encadrée dans un bel environnement naturel et mélange des quartiers modernes avec des églises et des mosquées anciennes, des montagnes et la mer. Que pouvez-vous demander de plus?

Et malgré tout cela, notre premier arrêt ne sera pas le temple Bahaí mais le premier lieu biblique qui a attiré notre attention alors que nous lisions dans la voiture, La grotte d'Élie. Cependant cela devient un "kit-kat" pour "visser" le devant de la plaque d'immatriculation, que nous sommes tombés d'un côté (et que nous avons vu le succès de Thirfty -vya fiasco-, nous le réglons presque mieux) et que nous veillons à ce qu'il soit fermé. Dommage, car nous voulions laisser une dédicace à notre ami Elias Badenes, programmeur clé, hehe. Selon la légende, Elie serait venu ici pour prier, avant d'affronter les prophètes de Baal et d'allumer le feu au ciel.


 

Nous continuons vers le centre-ville et ..., la chance continue de nous accompagner !! Garé au premier étage et à côté du temple Bahaí, du quartier arabe et du quartier de la colonie allemande. Bon point pour commencer la journée. !! Aux jardins Bahaí !!


 

Le partie inférieure des jardins en terrasses qui forment l'enceinte bahaï Il a une excellente source. Surprenant de voir à quel point scrupuleusement soigné. Quel bel endroit.


Mais la partie centrale, où se trouvent la chapelle et les jardins intérieurs, ne peut être visitée que de 9 heures à 12 heures et nous sommes à l'heure, nous quittons donc cette zone pour monter quelques marches extérieures (car à l'intérieur, vous ne pouvez pas), vers la rue. Hatzionut Avenue) d'où nous pouvons accéder à l'enceinte principale.

Toutes les zones ont un accès sécurisé avec contrôle de sécurité, même si cela vaut la peine de perdre quelques minutes dans la file d'attente, car plus nous grimpons, plus la vue est belle. Paula, en forme? hahaha Pire que l'expérience du Nyiragongo?


 

Mais le bahaisme? Pour nous, entendre parler de cette religion n’est plus une surprise, même si nous ne savions pas que son centre mondial était là. C'était à l'autre bout du monde, lors de notre Autour du monde par les mers du sudquand être dans Île Upolu aux Samoa Nous nous arrêterions dans un magnifique temple photographié dans des jardins. C'était le premier temple bahaï que nous ayons vu et ses 6 millions d'adeptes dans le monde nous ont vraiment surpris.


 

Dans cette partie de l'enceinte, vous trouverez la magnifique chapelle dorée du Bab et les extérieurs des jardins de même niveau. Comme dans cette aventure, nous revenons pour profiter des meilleurs jardins que nous ayons vus au monde.


Vous ne pouvez pas prendre de photos à l'intérieur de la chapelle, et nous pensons que c'est vraiment sobre pour une telle exposition de jardin.


 

Mais nous ne nous arrêterons pas ici. Un autre effort? Notre dernière "montée" nous place dans le balcon Yefe Nof, la partie supérieure à proximité des hôtels et du quartier commerçant du Carmel Center, et sans aucun doute, la meilleure vue de la ville.


De là, avant d’acheter quelques eaux pour récupérer (14 ILS), nous en profiterons pour appeler l’Espagne. Aujourd'hui, c'est l'anniversaire de quelqu'un de spécial. !! La mère de Paula! Félicitations Loly. Regardez quel bel endroit nous avons choisi de le célébrer. !! AHHH !! Et n'oubliez pas d'ouvrir le placard.


 

Nous avons dit dans notre voyage aux Samoa que cette religion "Il a été fondé en Perse au XIXe siècle. Il tire peut-être ses origines de son temple unique, semblable à celui de certaines mosquées, bien que cela n’ait rien à voir avec les croyances musulmanes, car les baha'is croient en une unité spirituelle difficile à expliquer intégrant au bouddhisme, au christianisme, à l'islam, au judaïsme et à l'hindouisme. Ils croient en la compréhension de l'humanité par tous les dieux et prophètes"Pour cela, Ali Muhammah, né en Iran, a prétendu être l'élu et le" Bab "ayant reçu l'inspiration divine alors qu'il était emprisonné dans un puits noir de Téhéran. Lorsqu'il a présenté les faits, il a été immédiatement expulsé à Bagdad, puis à Costantinople, pour finir à Acre, où il a posé les principes de la religion! Il y a déjà 6 millions de baha'is dans 75 pays du monde! Et Haïfa et Acre sont considérés comme leur "Terre sainte" et leur centre de pèlerinage.


Et bien de les vues que dire? De là, vous pourrez profiter d'une vue panoramique sur le sanctuaire du Dôme d'Or d'El Bab, les terrasses qui s'étendent le long de la montagne, de la baie et des collines de Galilée. Imposant ...


 

Il est temps de descendre, non? Une photo de plus! Une photo de plus! Le dernier hein !!


C'est un bon moment pour suivre notre petit historique, après le jour de notre arrivée, où nous avons examiné l'Ancien Testament, le Nouveau Testament, les Grecs et l'avons laissé dans les Romains. Aujourd'hui, nous avons parlé d'Hérode et de l'importance de Césarée. Comme on l'a vu dans d'autres régions de la région (Jordanie, Syrie, Liban) et pas tellement, comme à Costantinople (Istanbul), le déclin de l'Empire romain a donné lieu à l'apogée de l'empire romain byzantin ou oriental, et nous en avons parlé long et dur sur d'autres voyages, nous sommes arrivés à S.VII, plus précisément 639 avec lui la splendeur des Omeyyades. Les Arabes ont dominé la Palestine et Israël, un nouvel empire s'est profilé dans la région et avec l'expansion de l'islamisme.

Cette splendeur, et le dernier des Ottomans, ont donné lieu à des endroits tels que Wadi Nisnas, un lieu qui conserve encore le caractère arabe. Et nous ne le nierons pas, nous l'avons vu si loin et nous avons tellement de choses à voyager aujourd'hui et tous ces jours avec ces "petits morceaux" que nous avons décidé de prendre un taxi (30 ILS) pour continuer à profiter de la journée (presque sans nous en rendre compte, il nous reste à prendre en voiture)


 

Allées étroites, pierres de taille en grès, bazars aux épices, coins mystérieux. Il ne fait aucun doute que c'est un quartier arabe avec tous ses ingrédients.


Se perdre dans le maremagnum des rues, nous allons trouver son marché animé, qui comme hier à Jaffa, surprenez-nous encore pour la multitude et la variété de "gadgets" qui peuvent être vendus, en plus des fruits, des légumes et des aliments de toutes sortes.


 

Mais nous n'allions pas nous arrêter avant d'avoir trouvé une recommandation de nos amis Vanessa et Roger des Voyageurs de Rueoù essayer le meilleur falafel en Israël (comme hier nous avons essayé le meilleur Sabich à Tel Aviv). C'est un endroit recommandé par la Lonely Planet appelée Aznekim et qui possède une collection de photos et de distinctions (38 ILS pour 2 limonades et 2 falafels). À propos, cela nous rappelle beaucoup de la tasca espagnole, haha. De plus, leurs propriétaires sont majestueux et nous servent très rapidement (hier, nous étions plus de 20 minutes pour le bienheureux Sabich).


 

Pendant que nous mangeons, nous allons faire la dernière partie de la matinée dans la zone la plus proche de la voiture. Pendant que nous marchons, nous pouvons voir et généraliser ici qu’il ya peu de tolérance en matière de conduite. Tout le monde siffle pour rien. Le mélange racial que nous avons vu hier et aujourd’hui a été brutal, avec de nombreuses personnes de couleur, d’ascendance musulmane et sud-américaine. Pour le moment, nous avons trouvé peu de Juifs ultra-orthodoxes. Nous arrivons ainsi à la colonie allemande.


 

Ce quartier de jolies maisons de pierre et de toits rouges a impressionné le fondateur du bahaisme, où les Allemands ont vécu jusqu'à leur expulsion lors de la Seconde Guerre mondiale, accusés de collaborateurs nazis par les Britanniques.


 

Nous avons terminé la visite à Haïfa dans le Rue Sderot Ben Gurion, juste en dessous du "monde bahaï", et peut-être la plus belle rue animée où nous resterions une nuit si nous restions ici. Parce que? Il est plein de terrasses et de charmants endroits pour manger. Quel dommage que nous venions de low cost, sinon nous aurions été ravis de perdre "quelques heures" ici.


Et maintenant, à 25 km au nord (et 30 minutes), nous arrivons à l’un des sites historiques qui nous ont le plus appelés pour cette aventure, Acre

Acre, enclave stratégique en pleine croix

Par ou commencer? Si nous n'avions pas choisi un emplacement privilégié Aujourd'hui, nous n'aurions pas pu profiter d'Acre de la même manière que nous. Il s'appelle Akkotel et quand nous sommes arrivés, ils avaient fermé l'accès à la vieille ville aux personnes qui auraient dû être là aujourd'hui. Non seulement cela, mais c'était aussi le moment où tous les bus touristiques partaient. Cependant, à 14h30, après nous être battus avec un "gardien" et avoir expliqué que nous avions un parking à notre hôtel et ordonné à la réceptionniste de nous faire un trou, nous nous sommes garés en 10 minutes DANS UNE DE SES PORTES INTÉRIEURES VIEILLE VILLE. Quelle joie! Pour cette seule raison, cet hôtel en vaudrait la peine… et autre chose… !! des photos !!


 

Le L'histoire d'Acre est vraiment riche des textes égyptiens sacrés du 19ème siècle avant JC ... On dit que c'est là que Hercule trouva un refuge pour panser ses blessures. Les Grecs passèrent également (Alexandre le Grand fonda en 333 av. J.-C. une maison de monnaies qui dura 600 ans), les Romains avec Pompée devant, les Arabes en 636 après JC. Jusqu'à l'arrivée des Croisés où la ville a acquis sa plus grande renommée, c'était l'enclave et le principal port des Croisades (à l'exception d'une période prise par Saladin mais que les chrétiens sont revenus récupérer au cours de la Troisième Croisade). Nous lisons ceci en marchant vers Jardin enchanté, une réplique de l'un de ceux qui existaient à l'époque des croisades.


 

Il est temps de continuer à avancer dans notre histoire particulière et chronologique et d’atteindre ces croisades, où les imposantes campagnes promulguées de l’Europe latine chrétienne tentaient de reconquérir la Terre Sainte entre 1095 et 1291. Il serait impossible de les résumer, mais leur réseau de forces que nous avons déjà vécu, en particulier le Chevaliers Krak que nous avons visité ce jour-là, étoile du réseau de châteaux traversés au sommet de tant de montagnes, des frontières syriennes aux déserts au sud de la mer Morte: Anqioquia - Château de Saladin - Margab - Tartous - Safita - Tripoli - Byblos - Coups de feu - Sidon - Acre - Jérusalem - Karak. Les Templiers et les Hospitaliers les ont alternés et d’eux nous avons visité le Château de Saladin, Margab, Tartous, maintenant Acre et le Karak... il nous reste Jérusalem !!

La première partie de l'itinéraire que nous faisons à Acre ressemble à ceci ...

Nous étions restés dans le jardin enchanté, avant l'entrée de la cour du Hôpital Forteresse où nous avons acheté un billet combiné (44 ILS) avec les tunnels des Templiers. Nous sommes situés dans l'un des bâtiments les plus impressionnants de la vieille ville d'Acre, dont les dimensions sont vraiment considérables.


La vérité est dommage que beaucoup de salles soient encore en cours de restauration (et une grande partie de la forteresse non ouverte et en cours de fonctionnement pendant des années), ainsi que de tuer personnellement le restaurateur ... comment mettre en place des fondations en béton dans une forteresse un millénaire? Ce sera une "déformation professionnelle" mais ... ufs ...


 

Il y a beaucoup de salles où les ruines intactes de ce qui était une forteresse ont été construites aux XIIIe et XIIIe siècles par l'Ordre des Chevaliers Hospitaliers, et ont également servi de forteresse ottomane aux XVIIIe et XIXe siècles, bien qu'elles ne l'aient autrefois préservée. le sous-sol et le rez-de-chaussée. Il est possible que dans les sous-sols, vous obteniez les instantanés les plus impressionnants, en particulier les Chambre Bella ou la chambre des prisonniers.


Il cour centrale, un patio ouvert qui s'étend sur 1200 mètres carrés, est le point central qui donne accès aux autres pièces et portes, où nous avons passé la première heure de l’après-midi, mais qui expliquerait les détails en détail ennuierait tous ceux qui ne sont pas historiens.


Bien que, sans aucun doute, le Salle des piliers et ses voûtes de croix et de hauteur de 8 mètres, avec des piliers de pierre carrés disposés en rangées et une partie centrale originale de l’époque de la croix, ont été la pièce qui nous a le plus arrêtés. Des conférences ont été données ici et le stockage de la caserne a été utilisé.


 

Nous quittons la forteresse et continuons à lire épisodes brutaux, comme beaucoup de ce qui s'est passé en cette triste période de l'histoire. Alors que Ricardo Corazon de León était avec les troupes françaises devant les murs d'Acre en 1191, il assiégea la ville à la recherche de sa conquête des Arabes (passée entre les mains de Saladin). Cette attaque s'est terminée par les lacunes des catapultes chrétiens et les conditions insalubres qui avaient atteint la ville qui avait été contrainte de capituler la même année. La barbarie a commencé lorsque la cupidité a amené 20 000 pièces d'or à être payées parmi les clauses de reddition pour libérer 1 500 prisonniers. Sa rançon n’a jamais été payée et Ricardo a tué près de 3 000 otages musulmans un par un devant le mur d’Acre.

Pas de cette époque, mais Ottoman, est le Mosquée Al-Jazzar (20 ILS les deux), une autre beauté de cette citadelle, très proche de la forteresse précédente.


 

Les colonnes de son patio ont été renvoyées de Césarée et son style diffère grandement des autres (même si nous le trouvons particulièrement beau). Sa construction a été réalisée au sommet d'une cathédrale chrétienne et ses sous-sols ont été utilisés comme citernes par les Turcs. Son intérieur garde la décoration et les carreaux cohérents avec son extérieur.


 

Nous avons lu qu’un autre lieu qui retient notre attention ferme à 17 h 30; nous nous dirigeons donc entre les allées jusqu’à sa porte est.

Il s'agit de tunnels templiers, des tunnels de 350 mètres de long qui vont de la forteresse des Templiers à l’ouest au port de la ville à l’est.


 

Nous traversons sous le quartier de Pisan et, dans le passé, il s'agissait d'un passage souterrain stratégique reliant le palais au port. La partie inférieure était enchâssée dans la pierre naturelle et la partie supérieure avec des pierres taillées. Dans certaines zones, vous devez vous pencher suffisamment pour la traverser.


 

Il semble incroyable que ce n’est pas avant 1994 qu’il ait été redécouvert et défriché de toutes les terres pour la visiter, et à moins qu’il n’ait été ouvert avant 2007 dans son intégralité. Maintenant, il a des explications et des images affichées sur ses murs grâce à d’énormes projecteurs situés à divers endroits à l’intérieur. Pour les amoureux aventureux, essentiel.


Nous avons quitté l’autre côté de la vieille région, une zone de murailles où la mer cogne comme à Césarée aujourd’hui.

Nous passons par le phare, au sommet de la fortification des croisés de Burj est Sanjak, à l’ouest de la baie d’Acre. Il y a eu ici des zones fortement touchées par le tremblement de terre de 1837 et plusieurs ouvertures artificielles qui laissent une excellente vue sur la mer.


 

De là, vous pouvez voir la puissante fortification construite à partir des pires attaques maritimes, de la terre, au fil des ans et du fléau de la mer déchaînée, tout en laissant une belle image d'églises et de mosquées à l'intérieur.


C'est justement une église, l'église franciscaine de San Juan, celui qui regarde de ce côté des murs, pendant que nous assistons à un magnifique coucher de soleil dans la ville d’Akko, comme ils l’appellent ici.


 

La partie la plus orientale possède un restaurant privilégié qui doit faire le bonheur des vacanciers quand le temps est calme. Aujourd'hui, sa terrasse inférieure sert de piscine improvisée.


 

En descendant le mur par ce point nous atteignons la ancien port de pêche, seul vestige de ce qui était autrefois un port d’échange florissant et qui est vraiment vivant à cette époque.


 

Ce qui ne reste pas en ce moment, ce sont les touristes déjà dans la ville. Les bus ont disparu et Seuls les voyageurs qui passeront la nuit ici resteront à cette heure dans les rues. C’est peut-être cela qui nous permet de profiter

Pin
Send
Share
Send